Interview de citoyens

L’interview de Raymond Sarr, le citoyen entrepreneur… et papa

La démocratie participative pour Raymond Sarr
Raymond Sarr

Nous avons pu avoir une discussion avec Raymond Sarr, fondateur de JokoSun. Il nous a glissé quelques mots sur son quotidien que voici :

Dorian [Politizr] : Bonjour Raymond. Je vais commencer par ce que tu fais actuellement : tu travailles à JokoSun, tu peux nous en dire un peu plus ?

Raymond Sarr : JokoSun est un projet sur lequel je travaille depuis un petit bout de temps. Je viens du Sénégal et là-bas le réseau électrique n’est pas aussi développé qu’en France. Parfois, il faut faire plusieurs kilomètres pour pouvoir recharger son portable ; les révisions ou lectures des enfants s’arrêtent avec le soleil qui se couche… Je suis donc en train de développer une société d’exportation de kits solaires portables pour pouvoir fournir du courant aux villages sénégalais.

D : Et donc, tu vis à Toulouse avec ton amie depuis un petit bout de temps : si je te demande si tu aurais des remarques à faire sur ton quotidien, à brûle pourpoint, qu’aurais tu à me répondre ?

R : Comme ça, j’ai rien qui me vient…Il m’arrive de remarquer des choses au sein de la ville, mais ça me traverse juste l’esprit …

D : Ok… Alors, par exemple, je ne sais pas où tu habites à Toulouse, mais est-ce que c’est bien desservi ?

R : Oui oui… Y a le bus qui dépose à deux rues du quartier où je loge et le métro est à une quinzaine de minutes.

D : D’accord donc typiquement ce n’est pas un besoin que tu ressens … Tu as une voiture ?

R : Oui.

D : Et pas de problèmes de stationnement ?

R : Non, actuellement on bénéficie d’un parking souterrain. Mais ça me rappelle que dans le quartier où j’habitais avant, qui était un quartier résidentiel, on avait un problème de stationnement, et c’était particulièrement mal fichu. Les seules places présentes étaient payantes… Alors autant te dire que pour les résidents, c’était pas cool … Bon après ils passaient pas tout le temps, donc bon, au final, on s’arrangeait comme on pouvait. Mais je me souviens qu’aux fêtes de fin d’année, ça ratait pas… Une fois d’ailleurs, on s’est pris une amende plusieurs jours de suite dans cette même période. A ce moment je me souviens qu’avec mon amie, nous avons envoyé une lettre pour connaître les raisons de leur acharnement et éventuellement faire sauter les amendes …

D : Vous avez eu des réponses ?

R : Non aucune…

D : Et aujourd’hui plus de problèmes de ce genre du coup …

R : Non pas vraiment. Mais en y réfléchissant un peu, c’est vrai que y a une petite chose qui nous embête un peu en ce moment, c’est les places en garderie. J’ai un enfant de 2 ans et impossible de lui trouver une place …

D : Malgré le fait que vous ayez réservé la place en amont …

R : Oui exactement : on avait signalé notre besoin d’une place avant l’accouchement… Mais en gros, ils nous avaient répondu que vu que j’étais au chômage, j’avais le temps de m’en occuper. Alors c’est vrai que je suis inscrit pour l’instant au chômage le temps que mon activité devienne concrète… C’est sur la bonne voie… Mais c’est vrai que je trouve ça un peu abusé de faire une différence entre ceux qui sont au chômage et ceux qui sont dans la vie active : c’est pas parce que je suis pas dans la vie active que je suis pas actif. Et encore, moi je cherche pas un travail, je monte mon entreprise, mais pour ceux qui cherchent, ça doit être encore plus dur d’encaisser ce genre de justifications des institutions publiques…Et d’un côté on va vous reprocher d’être au chômage, de l’autre on va vous reprocher de chercher du travail … On marche sur la tête.

D : Oui… Je vois… Le manque de place dans les crèches et les garderies constitue un vrai problème, qui n’est d’ailleurs peut-être pas particuliers à Toulouse.

R : Oui, c’est sur que le problème des places en crèche, j’en entends assez souvent parler …

D : Et du coup, tu serez intéressé par l’idée d’alerter des élus ou de signaler le problème ?

R : Oui pourquoi pas.

D : D’accord. Je te remercie pour le temps que tu m’as consacré. On rediscute de l’avancement de ton projet au plus vite et n’hésite pas à faire un tour sur la plateforme pour signaler le problème.

DM

une idée de la "démocratie représentative"
Raymond Sarr et sa solution pour « l’énergie portable »


Politizr est une plate-forme indépendante et neutre de discussions entre les citoyens et leurs élus.

Venez lire, proposer et noter des débats sur tous les sujets et suivez l’actualité de vos élus en vous inscrivant sur politizr.com.

Politizr, changerez-vous d’opinion?

Partagez sur vos réseaux sociaux : Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn